Parcours éco – Licence d'économie à Paris 1 Panthéon Sorbonne !

Bonjour a tous, je m’appelle Anastasia M. et vais vous vous parler de ma licence d’économie, ainsi que de la façon dont je suis arrivée là, et enfin comment j’anticipe pour le futur après  cette licence a Paris 1 Panthéon Sorbonne.

 

BREVE PRESENTATION DE LA L1 D’ECONOMIE A PARIS 1

 Pour commencer, aujourd’hui je suis en 1ere année de licence d’économie à Paris 1 Panthéon Sorbonne. En 1ere année nous sommes environ 900 étudiants dans ma licence, ce qui m’a permis de connaître beaucoup de personnes de cultures différentes. A propos des cours, ils ne sont pas d’une difficulté particulière. Cependant, l’évaluation est très sévère à mon goût (à la fois pour le contrôle continu ainsi que les partiels) ce qui peut démoraliser très rapidement dans un environnement universitaire, où l’autonomie est la première des choses a prendre en considération, et où personne n’est la pour t’aider ou suivre ton parcours.

De plus, je voudrais préciser que les cours sont divisés en cours d’amphis, et cours de TD (travaux dirigés) où l’on corrige les dossiers préparés a l’avance chez nous.

 

LES COURS EN L1 D’ECONOMIE

 Je vais maintenant vous présenter brièvement, le contenu des cours enseignés. Tout d’abord au 1er semestre, nous avions des cours plutôt de nature « mathématique ». Pour commencer, nous avions des «  maths » basées sur l’économie, ainsi que des « statistiques et informatique », un cours particulièrement intéressant et très utile, dans lequel on nous a présenté les bases de la statistique de façon détaillée et très complète.

Ensuite, nous avions comptabilité d’entreprise, un cours que je n’ai personnellement pas apprécié, mais cela reste qu’une question de goût et de préférences. N’étant pas une personne très formée en maths, j’ai cependant trouvé mon bonheur dans cette licence grâce notamment a deux autres matières, « l’introduction générale a l’économie » (les grandes bases de la micro et de la macro, ainsi que du fonctionnement de l’économie dans son ensemble) et « problèmes économiques contemporains » cours dans lequel nous avons développés 2 grands thèmes : croissance et crises, en appuyant de nombreuses théories économiques sur l’actualité économique.

Enfin, le choix d’une option est obligatoire, et comme j’avais déjà fait de la sociologie en T ES, j’ai choisi cette option (les autres choix qui sont proposés sont : philosophie, histoire, géographie, etc.). Le grand bémol de ce premier semestre est selon moi, la nature des examens. Ceux ci étaient sous forme de questions à justifier, ou de QCM, soit, aucune dissertation ou exposé a réaliser pendant le contrôle continu ou en partiel (très déçue).

En manque de dissertation, d’exposés, et d’histoire de l’économie, j’avais perdue mon inspiration pour la science économique, mais tout changea : Le second semestre s’avéra très diffèrent par rapport au premier, et c’est surtout grâce a ce semestre que j’ai retrouvé ma motivation. Nous avions désormais des cours d’histoire de la pensée économique ou nous avions étudié le courant classique (Smith, Ricardo, et Marx) et une partie du courant néoclassique (Clark) par la voie d’extraits des œuvres de ces auteurs, mais aussi beaucoup de cours de méthode (communication écrite et orale, et projet et méthode en économie) pour apprendre a rédiger correctement des dissertations, ainsi que de réaliser au mieux un exposé concernant des sujets économiques divers comme la répartition de la valeur ajoutée, ou les crises financières.

De plus, on a eu des cours de microéconomie pure, très bien organisés et approfondis, qui m’ont particulièrement plu. Enfin, nous avions des cours de Gestion (sans cours de TD, seulement amphi) et des cours de comptabilité nationale. Cette fois-ci les examens vont pour certaines matières prendre la forme de dissertations.

 

UNE LICENCE QUI OFFRE BEAUCOUP DE LIBERTE ?

 Cette licence est donc idéale pour les personnes qui veulent faire de l’économie plus tard, cependant, le manque de suivi total de l’étudiant reste très démoralisant et peut facilement amener à l’échec (le taux d’échec en L1 d’économie dans mon université reste considérable). Le monde universitaire est très différent de celui du lycée ou les devoirs sont imposés et les horaires sont fixes.

Cependant, cette licence du fait de la liberté qu’elle laisse a chaque étudiant, permet a chacun de réaliser ses propres projets a coté tels que des concours de commentaires, assister a des conférences, ou développer un blog.pantheon.jpg

POURQUOI ETRE ALLEE EN LICENCE D’ECONOMIE ?

Je vais maintenant me présenter plus en précision pour vous expliquer pourquoi j’ai voulu à tout prix, intégrer cette licence d’économie a Paris.

DECOUVERTE DE L’ECONOMIE

 D’origine Franco-grecque et ayant vécu en Grèce toute ma vie, j’ai fais ma scolarité entière dans un des meilleurs lycées français a l’étranger, le lycée Français (franco-hellénique) d’Athènes. J’ai jamais été une élève modèle avec de bonnes notes. J’ai toujours eu des notes moyennes. Cependant, ceci a changé au moment ou j’ai découvert l’existence de l’économie, que je considère aujourd’hui comme la plus belle des discipline, une discipline fascinante, en lien avec le monde d’autrefois et d’aujourd’hui, qui lie passé et présent, mais aussi qui est lié a d’autres disciplines tels que la sociologie, la philosophie, la psychologie, les mathématiques, etc.

Dans le système français classique, on commence a enseigner la science économique (et sociale) en seconde. N’étant ni intéressée par les sciences (physique et SVT) ni par les matières plus littéraires comme le Français, j’ai trouvé en l’économie quelque chose de nouveau, qui cependant pouvait être compris grâce a tout ce qu’y m’avait été enseigné auparavant.

 

LA NAISSANCE D’UNE PASSION

 Admise en 1ere ES, j’ai alors eu une professeure de science économique exceptionnelle, qui m’a transmis petit a petit sa passion pour l’économie, en m’aidant a progresser au mieux. J’ai alors appris à écrire économie, réfléchir économie, parler économie, vivre économie. Je suis passé d’une première note de 4/10 en 1ere ES a une dernière de 20/20 en T ES qui a marqué la fin de parcours au lycée.

Tous les exemples accompagnant les cours de S.E.S en 1ere et terminale, rendaient l’enseignement vivant, et enfin je sentais que je m’intéressais a quelque chose. J’ai alors cherché à développer encore plus mes connaissances en économie en suivant toujours les conseils de ma prof qui continuait à me soutenir à reconnaître jour après jour mes capacités.

En découvrant ainsi des économistes reconnus, j’ai vu en eux une source d’inspiration, mais aussi de vrais intellectuels, essayant pour la plupart à travers leur savoir en économie, d’améliorer ce monde d’imperfections, et c’est la que j’ai eu le déclic : devenir chercheuse et enseignante dans le supérieur dans le domaine économique est alors devenu mon ultime but.

 

MON PROJET PROFESSIONNEL ET MES ETUDES

 Voulant alors  aider les autres à comprendre les enjeux économiques essentiels à la vie de tous, mais aussi contribuer au développement de cette discipline qui me passionne, a travers APB (admission post bac) mais aussi de nombreuses recherches, j’ai vu que Paris 1 panthéon Sorbonne était la une des seules facultés qui proposait un licence d’économie pure (et non pas éco gestion). Comme Paris 1 est une université connu pour former des chercheurs et dont l’UFR d’économie est le plus grand de France, j’ai alors postulé et améliorer mes notes pour y être admise. 

Grace à ma passion pour l’économie, ma motivation ainsi que mon organisation j’ai réussi mon but du premier coup : admise à Paris 1 panthéon Sorbonne avec un BAC ES mention très bien (17,67 et 19 en SES) en poche.

Aujourd’hui je suis autant, voir plus passionnée d’économie que sortie de terminale, puisque malgré les nombreux inconvénients que peut avoir ma licence, elle me permet d’avoir du temps pour lire, enrichir ma culture économique personnelle, me forger mes propres opinions, rencontrer d’autres passionnés d’économie (tels que Pauline qui gère ce blog et que j’admire beaucoup), ainsi que de développer un profil unique. Je remercie alors beaucoup ma professeur de SES de 1ere et Terminale, puisque sans elle, je n’aurais jamais réussis a reconnaître ma passion et assurer mon année a Paris 1 panthéon Sorbonne.

 

Enfin, à la sortie de cette licence d’économie, mon rêve serait d’intégrer un master soit a la PSE (paris school of economics), soit a science po en partenariat avec la LSE, et devenir économiste comme ceux que j’admire tant.

 

Un grand merci à Anastasia pour ce super témoignage qui je l’espère, vous aura donné envie d’entrer à Paris 1 ! J’espère aussi que tous tes projets se réaliseront !

 

ana

 

 

 

 

Une pensée sur “Parcours éco – Licence d'économie à Paris 1 Panthéon Sorbonne !

  • 18 août 2017 à 0 h 11 min
    Permalink

    Bonjour !

    J’avais quelques questions… Je rentre en bilicence éco droit cette année.
    Je suis très timide, et je voulais savoir si vous aviez beaucoup de prises de paroles (exposés, etc) obligatoires ?
    Quant à l’emploi du temps, comment était-il pour vous?

    Merci d’avance
    Éva

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *