Parcours éco – témoignage 2

Bonjour à tous,

Voici un second témoignage d’une personne qui a fait un parcours scolaire en rapport avec l’économie : 

« Bonjour à tous, à la demande de Pauline, je vais vous parler un peu de la licence d’économie, de mon parcours antérieur et de ce que je deviens aujourd’hui.

Vous qui consultez ce blog, vous n’êtes peut-être pas fan d’économie, mais je ne vais pas vous mentir, Pauline et moi sommes plutôt de bons amateurs.

Alors pour ma part, comment ça m’est venu ?

Tout simplement, j’ai d’abord fait un Bac ES, j’ai adoré la matière économique, ses questions d’actualité que l’on a pu traiter en cours, ses grands théoriciens comme Keynes et Smith, pour les plus connus, en passant par Ricardo et Schumpeter. 

Au moment de faire mes inscriptions post-bac, je ne savais pas quel métier faire, quelle orientations prendre… mais une chose était sûre, je voulais faire de l’éco ; la licence d’économie était donc une évidence.

Alors qu’est-ce que c’est une licence d’éco ? Qu’est-ce qu’on y apprend ?

Bien évidemment me direz-vous, une licence d’économie, oui c’est bien, mais fait-on de l’éco toute la journée ? Non ! On y fait énormément de mathématiques et statistiques, et notamment à l’université de Rouen ; en fait je dirais que les théories économiques n’existeraient pas sans mathématiques.

La licence d’éco développe aussi votre analyse critique des événements qui nous entourent… exemple : pourquoi le taux du livret A baisse ? La réponse : l’inflation ! Ou du moins, la déflation qui touche la France et l’Europe, comment je le sais ? Oui par internet, me direz-vous ? Perdu ! C’est grâce à la macro-économie, matière passionnante, où on apprend tous les mécanismes économiques, comme par exemple, l’effet de la hausse des taux d’intérêt sur la Demande Globale.
De manière générale, la licence d’économie vous permet de mieux appréhender la sphère économique dans laquelle nous vivons.

Ensuite, il y a des matières, qui sont totalement à l’opposé de la macroéconomie, comme la microéconomie, et donc là on va se situer à l’intérieur de l’entreprise, on pourra se poser comme questions par exemple, quelle quantité de produits dois-je écouler afin d’atteindre le point mort ? En français ça donnerait : quel niveau de production pour atteindre le seuil de rentabilité ?

Le souci avec cette matière, c’est l’utilisation de formules mathématiques, qui sont malheureusement complétement déconnectées de la réalité ; on part de l’hypothèse que la production de l’entreprise se base sur une fonction mathématique, idem pour la demande globale, vous devrez équilibrer tout ça, trouver une quantité qui égalisera les deux et voilà ; en réalité, il n’y a pas de fonctions… les entreprises sont soumises à une concurrence, à du dumping social, ce qui n’est évidemment pas pris en compte…et je ne parle pas des petites PME qui doivent assumer leur masse salariale… alors arrêtons de croire qu’une entreprise c’est aussi simple que ça… c’est beaucoup trop réducteur.

Alors ça vous paraîtra bizarre, mais j’ai quand même aimé cette matière, et c’est pourquoi, j’ai passé le concours de l’IAE de Rouen, pour la filière CCA (Comptabilité, Contrôle et Audit).

 Mais alors qu’est-ce que c’est ?

En gros, c’est une licence de comptabilité finance, où j’ai pu apprivoiser la comptabilité, le mot n’est pas anodin… j’ai pu aussi découvrir les vraies problématiques d’une entreprise.  Et c’est là, que je me suis dit : tu aimes l’entreprise, mais tu ne veux pas vraiment y travailler ; tu veux la conseiller, soutenir le dirigeant dans ses décisions…. Un métier : expert-comptable.

Aujourd’hui je suis en première année de master CCA, c’est passionnant, on y fait du droit (social, société, fiscal, bancaire, …etc.) alors qu’en licence d’éco, c’est un manque car au final on a toujours besoin du droit ; on y fait aussi de l’économie évidemment, mais on y fait surtout de la gestion, et je dirais que les vrais problèmes économiques actuels qui touchent les PME sont plus de l’ordre de la gestion, que de l’économie pure et dure. L’économie va permettre de penser des théories, la gestion va les mettre en pratique.

Alors revenons au fil conducteur, car je m’évade quand même beaucoup…

Quels débouchés pour la licence d’éco ?

Aucun si vous faite uniquement une licence, les masters à Rouen ne sont abondants en économie malheureusement, le meilleur est le Master en Gestion des Risques Financiers (EGRF), très difficile si vous maîtriser pas bien les maths, mais vous pourrez déboucher sur des métiers comme courtiers, analyste back office, traders…etc. donc c’est plutôt intéressant.

Où j’en suis maintenant? 

Je suis en Master CCA à l’IAE de Rouen, il me reste encore quatre années à faire (dont 3 ans de stage) avant d’obtenir le diplôme final d’expert-comptable (le DEC) ; je suis aussi président (2015-2016) de l’association Génération CCA, qui regroupe tous les étudiants de la filière CCA de Haute-Normandie.

A la prochaine !!! »

Un très grand merci à  Gabriel C. pour son témoignage ! 🙂

N’hésitez pas à faire de même! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *