Parcours éco – témoignage 3

Toujours dans le but d’être utile aux autres, lycéens ou  étudiants, je me suis portée volontaire pour témoigner sur le blog de Pauline – que j’ai connu sur Twitter grâce à un RT de ma prof’ de Finance de ma 1ère année à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne – Jézabel Couppey-Soubeyran. 

« Pourquoi avez-vous fait une licence en économie ? 

Depuis ma scolarité au primaire je me suis aperçue que j’aimais les chiffres, les calculs, trouver des solutions aux problèmes mathématiques, équations,  etc.  et cela jusqu’au lycée. Alors, j’envisageais de faire plus tard de la finance – travailler dans le secteur bancaire – mais sans forcément savoir le métier précis.

La licence Sciences économiques m’a paru la plus appropriée pour mon parcours professionnel, tout en sachant qu’on se spécialise qu’au niveau Bac+4/5.

Je rajoute ici, que je viens d’un pays où la culture de l’orientation n’est pas très développée comme en France avec énormément des centres d’orientation. De plus, je savais que l’Université Paris 1 est reconnue mondialement pour la qualité de l’enseignement – raison pour laquelle j’ai présenté ma candidature dans cette université.

 

  • Est-ce que cette formation vous a plu ?

Je dois dire que concernant la qualité de l’enseignement je n’ai pas été déçue. J’ai rencontré des professeurs hors du commun, très professionnels et passionnés par leurs métiers.

En ce qui concerne mon projet professionnel, j’ai rencontré plusieurs difficultés.

Tout d’abord, la langue, surtout en première année. Vient ensuite le « niveau » très élevé auquel j’ai du m’accrocher – la plupart de mes collègues avaient fait un Bac ES (donc la première année ou premier semestre était pour eux une sorte de révisions). Et beaucoup d’autres difficultés liées à la vie d’un étudiant.

Malgré cela, j’ai tenu bon jusqu’au bout ! Je me devais de réussir.

Pour être sincère, j’ai fortement amélioré ma culture générale, j’ai appris des choses très utiles qui m’ont permis de mieux comprendre des enjeux économiques et politiques. Mais si c’était à refaire, je ne recommencerai pas.

Pourquoi ?

Parce que pour faire cette licence il faut vraiment être passionné par l’économie, voire la macroéconomie, puisqu’on y apprend beaucoup d’histoire et des théories économiques. Je n’y voyais pas du tout les débouchés…

Or, moi, j’étais plutôt orientée micro-économie. D’ailleurs, mon déclic professionnel, ça a été une matière optionnelle que j’avais choisie en 2ème année : la comptabilité analytique. Un travail d’analyse de la performance de l’entreprise qui m’a énormément plu.

Je crois que j’aurai du faire la licence – toujours à Paris 1 – Sciences de gestion.

  • Qu’avez-vous fait ensuite ?

Mais je ne regrette rien, tant qu’on peut se rattraper. J’ai voulu continuer avec le Master CCA à la même université, mais il n’était pas proposé en alternance.

Je voulais, coute que coute, mêler théorie avec pratique et mettre un pied dans la vie de l’entreprise pour construire dors et déjà le tremplin pour l’emploi.

Alors j’ai choisi de faire un master Audit et Contrôle de gestion dans une école qui le proposait en alternance.

  • Que faites-vous maintenant ?

Je suis jeune diplômée (2015) avec près de 3 ans d’expérience en comptabilité et contrôle de gestion (grâce à l’alternance, entre autres) et à la recherche d’un poste de Contrôleur de gestion junior.

  • Peut-être un conseil … ?

Je dirai que tant qu’on est motivé(e) et n’avons pas peur d’apprendre, on peut toujours y arriver.

Toutefois, il faut bien réfléchir à ce qu’on veut faire plus tard ; profiter au maximum de tant des dispositifs mis en place pour l’orientation de la jeunesse.

Faire ce qu’on aime et particulièrement important. »

Un grand merci à Tatiana S. qui  s’est proposée pour témoigner! 🙂

Ainsi, vous commencez à avoir plusieurs exemples de parcours en rapport avec l’économie! J’espère que cela vous sera utile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *